Publié dans CHRONIQUES

When It’s Real, Erin Watt

When It’s Real d’Erin Watt est un roman publié chez Hugo Roman que nous remercions d’ailleurs pour l’envoi ! Il fait parti du genre littéraire New Way.

Ce roman raconte l’histoire de Vaughn Bennett , orpheline de 17 ans devant s’occuper de ses deux petits frères avec l’aide de sa sœur depuis le décès de leurs parents. Etudiante et serveuse à temps partiel, elle se voit un jour proposer un drôle de contrat : Devenir la fausse petite-amie du célèbre Oakley Ford, popstar célébrissime de 19 ans ayant des millions de fans. Après une énième frasque relatée dans les médias, son équipe décide de redorer son image en lui trouvant une gentille et douce fausse petite amie. La famille de Vaughn plongeant sous les dettes et ayant besoin d’argent, Vaughn ne peut s’empêcher d’accepter. Mais qui dit que cette fausse relation ne finira pas par devenir une véritable histoire d’amour ?

Je dois avouer que j’ai eu pas mal de difficultés à me plonger dans la lecture de ce roman. Il m’aura fallu une bonne cinquantaine de pages avant de réellement m’intéresser à l’histoire car j’avais eu l’impression de déjà l’avoir lu il y a quelques années sur des sites de fanfiction. Au delà de cela, on arrive à deviner assez facilement certains pans de l’histoire (même si cela est certainement dû aux centaines de livres de romance déjà lus jusqu’à ce jour). Certains aspects en revanche, comme la relation entre Oakley et ses parents tout aussi célèbre, restent assez surprenants et nous attire encore davantage dans l’histoire.

J’ai beaucoup aimé voir évoluer la relation entre Vaughn et Oakley, passant d’une relation assez houleuse à une relation amicale puis amoureuse. J’ai également apprécié que l’auteur nous montre à la perfection à quel point il est difficile d’être célèbre, notamment avec tous les réseaux sociaux qui existent aujourd’hui.

Le gros point négatif de l’histoire reste cependant la fin que je trouve un peu bâclée. J’aurais aimé savoir ce qu’il advient de Claudia et Jim ou encore de Luke et de ses fausses rumeurs. J’aurais également apprécié en voir davantage concernant la relation d’Oakley et sa mère et la suite de la relation entre Vaughn et Oakley. Mais mis à part cela, le roman reste tout de même agréable à lire. L’écriture est fluide et plaisante et c’est ce qui, avant tout le reste, nous pousse à continuer notre lecture. Je ne lirais sans doute pas ce livre une seconde fois mais je ne regrette pas de l’avoir lu au moins une fois.

La Fée Jo’

Publié dans CHRONIQUES

La grande famille, Galia Bernstein

La grande famille de Galia Bernstein est un album Nathan et raconte l’histoire de Simon un petit chat qui pense être de la famille des félins. Rapidement, le lion, le puma, le tigre, la panthère et le guépard ne sont pas d’accord car selon eux, Simon n’a rien en commun avec eux. Ils vont alors exposer différents arguments.

J’ai trouvé cet album très plaisant à lire avec un enfant. Tout d’abord, on y découvre différents animaux que l’enfant connaît au moins de nom et qu’il prend plaisir à retrouver. L’histoire en elle-même est assez originale car on y voit les différents félins donner différentes caractéristiques sur leur appartenance aux félins. Alors qu’ils croient prouver au petit chat qu’il n’est pas un félin, leurs arguments ne vont qu’en faveur de Simon. Car oui, même s’ils ont tous des différences, ils possèdent tout de même de nombreux points communs qui les classent dans la même espèce.

Cette petite morale de fin montre bien aux enfants que ce n’est pas parce qu’il y a des différences entre différentes personnes qu’elles ne sont pas pour autant au même niveau.

La Fée Jo’

Publié dans CHRONIQUES

Attrape-moi, petit ours ! / Mon imagier-jeu des véhicules

Aujourd’hui, on se retrouve pour une nouvelle chronique littéraire mais cette fois-ci axée sur deux albums de jeunesse ! Ces derniers sont parus chez les éditions Nathan que je remercie d’ailleurs pour leur envoi !

 » Mon imagier-jeu des véhicules » met en scène les différents moyens de locomotion utilisés dans différents milieux : en ville, sur les routes, sur un chantier, sur l’eau, dans le ciel, en vacances. Cela permet aux enfants à partir de 6 mois de découvrir ou redécouvrir différents véhicules. La petite question intégrée à chaque page telle que  » Où est le scooter? » comme sur la première de couverture ainsi que la molette qui fait apparaître différents véhicules quand on la tourne rend l’album encore plus intéressant et ludique car l’enfant apprend alors à reconnaître par lui-même certains véhicules.

Etant nourrice, j’ai été ravie de voir l’enfant de 3 ans que je garde me demandait de relire plusieurs fois l’album de jeunesse. Il essayait même de retenir par lui-même à quel nom correspond chaque véhicule, de façon à pouvoir énumérer lui-même les véhicules qui apparaissaient sur les pages. Il s’agit donc à coup sûr d’un album de jeunesse que je réutiliserais !

 » attrape-moi, petit ours! « , quant à lui, met en scène un petit ours cherchant à s’amuser avec un autre animal sur la banquise et qui ne trouve qu’un petit poisson orange pour jouer. Evidemment, vous l’aurez compris, ce livre est conçu spécialement pour les bébés (dès 10 mois) !

J’ai trouvé cela agréable que soient fournis avec le livre les deux petits animaux principaux. Les bébés peuvent s’amuser avec les deux animaux en bois et même tenter de les replacer dans les emplacements prévus aux différentes pages. Les bébés ayant besoin de manipuler les objets, j’ai trouvé cela très ludique et amusant pour eux. J’ai également beaucoup apprécié la présence de différents animaux polaires sur chacune des pages, montrant bien aux bébés que sur la banquise il existe de nombreux animaux, autre que les ours polaires. On peut donc voir au fil de l’album des pingouins, un orque, des phoques et une mouette. Sans oublier évidemment notre petit ours et notre poisson.

Si vous avez un bébé et que vous souhaitez lui faire découvrir différents animaux, n’hésitez pas à vous procurer ce magnifique album de jeunesse !

La Fée Jo’

Publié dans CHRONIQUES

Drive me to love , N.C. Bastian

Il y a une semaine, nous avons eu l’opportunité de nous rendre au salon de la Romance à Orchies où de multiples auteurs étaient présents dont l’auteur du roman dont je vais vous parler dans cette chronique.

Couverture du livre

Drive me to love de N.C. Bastian raconte l’histoire de Noah, étudiant ultra-populaire qui enchaîne les soirées, les filles mais aussi – et surtout ! – les courses de voitures toutes plus dangereuses les unes que les autres et de Mélissa qui, elle, déteste ce genre de mauvais garçon et ne ressemble en aucun cas aux filles que fréquente habituellement Noah. Cependant, bien que nos deux protagonistes ne semblent rien avoir en commun, Noah ne cesse de vouloir apprendre à la connaître, ce qui ne sera pas sans danger….

L’écriture du roman est fluide, les mots se lisent les uns après les autres avec aisance, ce qui rend la lecture très agréable. Et que dire de l’histoire? L’auteure parvient à nous y faire plonger dès les premiers chapitres et à nous faire tomber amoureux aussi bien de Noah que de Mélissa, qui chacun à leur façon , parviennent à nous attendrir avec leur douloureux passé et leur caractère bien trempé. Il s’agit avant tout d’une magnifique histoire d’amour que je regrette d’avoir lu aussi rapidement, tant je voulais rester avec eux ! 444 pages n’auront pas suffi à me rassasier et j’espère retrouver les deux personnages dans un prochain roman, même s’il ne s’agit que d’un spin-off sur des autres personnages du roman (comme Zohra et Christopher). Croisons les doigts !

Si vous êtes fan d’histoire d’amour, que vous aimez les bad boy et les histoires pleines de danger, alors n’hésitez pas plus longtemps ! Ce roman est fait pour vous !

La Fée Jo’

Publié dans CHRONIQUES

Anna Todd, Stars : nos étoiles perdues

On se retrouve aujourd’hui pour parler du dernier roman d’Anna Todd intitulé Stars et publié chez les éditions Hugo Roman. L’histoire se concentre autour de Karina Fischer qui travaille comme masseuse à Atlanta. Alors qu’elle se sent enfin réellement bien pour la première fois de sa vie grâce à son métier et sa maison qu’elle vient juste d’acheter, Karina fait la rencontre de Kael, un soldat très silencieux mais qui l’apaise et l’aide à remettre en perspective différentes choses de sa vie. Petit à petit, les deux protagonistes ne vont cesser de se rapprocher et Karina va vite découvrir la véritable personnalité de Kael. Une belle histoire d’amour naissante entre deux personnages qui ne semblent rien avoir en commun, mis à part l’armée.

52320374_669448173453335_2852776896444235776_n

J’attendais ce livre avec impatience depuis un petit moment car j’avais adoré la saga After du même auteur. J’avais hâte de retrouver la plume de l’auteure et dès les premières lignes, j’ai été ravie de la retrouver. Son écriture est toujours très agréable et rend le roman très fluide à lire. Le fait qu’il s’agisse d’une histoire inspirée de sa propre vie m’a également beaucoup poussé à m’intéresser à ce roman je dois l’avouer. Cependant, j’ai été quelque peu déçue par les côtés un peu trop prévisible de l’histoire, comme notamment la fin de ce premier tome que l’on devine assez rapidement dès les premiers chapitres. Il s’agit toutefois d’un roman très agréable à lire et je compte quand même me procurer la suite dès qu’elle sortira en espérant être davantage surprise dans l’intrigue de l’histoire.

Citation du livre : « Les étoiles les plus brillantes sont celles qui se consument le plus vite, nous devons donc les aimer tant que nous le pouvons. »

La Fée Jo’

Publié dans CHRONIQUES

Ancrage

45206650_1268090983331609_166376862564483072_n

Hello tout le monde !!

Je reviens vers vous aujourd’hui car je viens de terminer Le Grand Nord #2- Ancrage de Sarina Bowen, et franchement comme pour le premier « Amertume » ce livre à été un véritable coup de cœur. J’ai retrouvé avec bonheur les personnages que j’avais tant appréciés, qui m’avait bouleversé et ému. J’avais plus qu’adoré le personnage de Griffin Shipley, mais j’étais vraiment impatiente d’en savoir plus sur le personnage de Jude. Je précise que ce ne sont pas des tomes qui se suivent, vous n’êtes donc pas obligé d’avoir lu Amertume pour lire Ancrage !

Mon Avis :

Jude est un personnage qui m’avait vraiment touchée dans le premier tome, un personnage torturé et effacé, marqué par un terrible drame.

Ancien toxicomane, il sort de 3 ans d’emprisonnement pour homicide involontaire sur le frère de Sophie, son ancienne petite amie.

Il revient donc à Colebury, dans le but de repartir de zéro, recommencer une nouvelle vie, loin de la drogue et des problèmes…. Mais les vieux démons ont la vie dure, et ses anciennes addictions risquent de vite reprendre le dessus.

Afin de mieux s’intégrer, et d’essayer de s’amender, il décide d’être bénévole au sein de l’église, mais il ne s’attendait pas à revoir Sophie. Cet amour interdit, pourra-t-il renaître de ses cendres ?

Je crois que j’ai encore plus aimée ce tome 2 ( oui oui, c’est possible ), les personnages sont terriblement attachants, notamment Jude, qui est complètement à l’opposé de l’image de drogué que l’on pourrait se faire. Il a une force de caractère, un courage exemplaire , il a envie de pouvoir un jour s’en sortir, de mener la vie dont il a toujours rêvé, avec la femme qu’il aime, et surtout de rester « clean ».

J’ai également adoré le personnage de Sophie, qui après le drame d’avoir perdu son frère, s’occupe de sa mère dépressive et doit en plus faire face à un père violent et nocif. Elle est sensible, à l’écoute, gentille et par-dessus tout, est toujours amoureuse de Jude.

Leur histoire d’amour va reprendre, doucement, ils vont s’apprivoiser, apprendre à se connaître de nouveau, leur histoire a débuté ils étaient adolescents, maintenant qu’ils sont adultes, ils s’aiment d’un amour différent. J’ai vraiment été touchée, par cette histoire d’amour particulière et passionnante, j’ai vécu au même rythme que les personnages, cette sublime romance.

Je pense que le dernier tome « Secrets », sera vraiment à la hauteur de mes attentes et à la hauteur de ce que j’ai lu pour le moment. C’est véritablement deux énormes coups de cœur, des excellents moments de lecture. Encore une fois, je ne peux que vous recommander cette lecture !

Je lui ai mis 19/20 , et je profite également pour remercier les éditions New Romance pour l’envoi de ce livre.

Publié dans CHRONIQUES

Il était une fois- Les Princes et Les Princesses

Hello tout le monde !!

Il y a quelques jours, j’ai reçu de la part des éditions Hugo Image, le livre Il était une fois, Les Princes et Les Princesses, de Stéphane Bern, Yvon Bertorello et Alban Guillemois.

Ce livre est un album illustré des maisons royales européennes, il a pour but de nous montrer sous un jour nouveau la vie de ses princes et princesses, et de toucher un public de lecteurs plus large.

J’ai une grande admiration pour Stéphane Bern, ainsi que pour son émission TV «  Secret d’histoire », il est pour moi, le plus grand spécialiste des familles royales, il connaît son sujet sur le bout des doigts, et n’hésite jamais à donner de sa personne pour donner vie à ceux qui font et qui ont fait l’histoire.

Mon avis :

J’ai vraiment voyagé à travers l’Europe grâce à cet album, c’est presque comme un carnet de voyage, on part d’un pays à un autre, à la rencontre de personnages marquants de notre histoire. Il y a également l’humour qui est très présent grâce aux illustrations d’Alban Guillemois, qui accompagnent les biographies de nos personnages célèbres. Ses dessins humoristiques, apportent vraiment une touche de légèreté dans ses portraits couronnés, des fois, tirés à quatre épingles, je trouve que cela leur donne un visage plus humain, car oui on ne peut pas aimer tout le monde ^^ !!

Fort heureusement, il n’y a pas que les illustrations qui m’ont plu, il y a aussi le côté instructifs, ludique qu’on retrouve vraiment dans ce livre, des choses importantes de notre culture, de notre histoire, qu’on a tendance à oublier quelquefois !

En bref, j’ai vraiment beaucoup aimé ce livre, même si j’aurais aimé voir un peu plus d’illustrations, de couleurs , quelque chose de plus excentrique et pourquoi pas des anecdotes sur ses têtes couronnées, Stéphane Bern, doit en connaître un rayon niveau secret !

Mais ce livre reste vraiment une jolie découverte, et un agréable moment de lecture, j’ai appris énormément de choses et je suis toujours sous le charme de Monsieur Stéphane Bern !!

J’attribue à ce livre la note de 15/20, et je remercie encore une fois les éditions Hugo et Cie pour l’envoi de ce livre.

Vous pourrez le retrouver en librairie à partir du 25 Octobre 2018 😉

44813411_1915779332051969_1451358050198749184_n

 

Publié dans CHRONIQUES

Sissi, Impératrice Malgré Elle

44050873_317495299049867_7789054857813426176_n

Hello tout le monde !

Quand j’étais petite, j’adorais regarder au moment des fêtes de Noël à la TV « Sissi Impératrice ». Avec l’âge j’adore toujours autant, et je partage même cette passion avec mon conjoint, car il adore également voir et revoir ses films avec Romy Schneider, notre éternelle Sissi.

J’aime particulièrement l’histoire de cette jeune fille, devenue femme trop vite, qui par son côté femme moderne, libre, qui refuse qu’on lui dicte sa vie et ce qu’elle doit faire, mais qui connut une fin tragique. Malgré tout, Sissi reste à jamais gravée dans les mémoires.

C’est donc tout naturellement que je me suis intéressé au roman d’Allison Pataki, qui nous propose ici une autre version de l’histoire telle qu’on la connaît, une version plus tragique, mais plus proche de la réalité, plus proche de la vie qu’a eu la célèbre impératrice d’Autriche.

Le roman reprend vraiment les grandes lignes de l’histoire de Sissi, en se focalisant vraiment sur la relation du couple d’Élisabeth et de Franz, mais aussi sur la relation très tendue entre Sissi et sa belle-mère, qui est aussi sa tante, l’archiduchesse Sophie. L’auteure nous offre ici un récit plus dramatique, moins édulcoré et loin du conte de fées auquel on peut s’attendre.

J’ai énormément pris de plaisir à découvrir la vie de l’impératrice à la cour de Vienne. On partage avec elle ses désirs, ses envies, mais aussi sa tristesse d’êtres loin des siens, la vie compliqué à la cour…. Je savais que sa vie n’avait pas été toute rose, mais de découvrir des détails intimes sur sa vie, de partager ses états d’âme, m’ont quelque peu chamboulé, pour ne pas dire bouleversé.

J’ai vraiment adoré ma lecture, j’ai ri, pleuré mais aussi frissonné, je me suis vraiment mis dans la peau de cette princesse, plus qu’incomprise. On sent vraiment que l’auteure maîtrise son sujet, que derrière il y a des années de recherches pour ainsi connaître autant de détails sur Sissi et son entourage. Le style d’écriture est fluide, le roman se lit tout seul et on oublie même quelquefois ( tellement on est pris dans notre lecture) que ce personnage à vraiment exister, que tous ses malheurs lui sont arrivé et que la vie de Sissi a vraiment été une continuité de douleurs, de tristesses et de faux- semblants… Un sourire qui était en fait une façade, cachant sa détresse.

Je résumerais pour terminer, que ce roman était très addictif, très intéressant, un vrai récit historique sans oublier, bien entendu que cela reste un roman. Pour tous les amateurs de notre Sissi, cette lecture est pour vous !

Je lui met donc la note de 15/20 😉

Je tiens vraiment à remercier les éditions ArchiPoche pour l’envoi de ce livre et pour leur confiance.

 

Publié dans CHRONIQUES

La Rage Au Cœur – de Francis Renaud

42654727_2207032609537252_3137850828115673088_n

Hello tout le monde !!

Je viens à l’instant de terminer l’autobiographie de Francis Renaud, que j’ai commencée ce matin, et comment vous dire, c’est du lourd !! Je pense que vous connaissez tous cet acteur français à la gueule d’ange et au regard bleu intense ? Il décide ici, de se livrer sans tabou, sans artifices, il se met rarement à nu, mais il a décidé de tout dire, de nous dire pourquoi depuis tout petit, il a cette Rage au cœur !!

Quand on croise le regard de cet acteur on y trouve une sorte de mélancolie et un vide que personne ne pourra jamais combler. Après ma lecture bouleversante, je peux vous dire que je mâche mes mots, car si quelqu’un a eu la vie dure, c’est bien lui… Mais Francis Renaud est un combattant, un survivant, mais surtout un rêveur, car il le sait, quand il sera grand , il sera acteur !!

L’enfance de Francis Renaud est une enfance malheureuse, rythmée par les coups, les pertes, surtout celle de son père à l’âge de 4 ans, les humiliations et la souffrance de ne pas être aimé par sa mère. Il va trouver une fenêtre de liberté à travers le 7ème Art, le cinéma va le sauver par bien des manières, et l’empêcher de « mal tourner » .

À 18 ans il quitte donc les Vosges pour Paris, pour un avenir meilleur, pour poursuivre son rêve. Après des années de galère, il décroche son premier rôle dans le film Pigalle, mais c’est surtout sa rencontre avec le grand Olivier Marchal qui fera basculer sa carrière, car enfin il trouve un réalisateur à son image, quelqu’un qui le comprend et qui le guide, comme un père qu’il n’a pas eu.

Mais il raconte aussi l’envers du décor, cet univers qui peut être magique mais également dangereux, entre hypocrisies, castings bidon, mensonges, piston, abus en tous genres, il faut avoir les épaules bien accrochées pour faire partie de ce milieu, mais malgré tout, Francis Renaud n’a jamais abandonné ni baissé les bras, même après s’être retrouvé black listé par certains producteurs.

Il livre également sans filtre ses années sombres, entre alcool et drogue, qui auraient pu le détruire s’il n’y avait pas prit garde.

Toutefois il reste reconnaissant au cinéma, car cet Art ne lui a pas apporté que des casseroles, il lui a également donné l’opportunité de faire des rencontres extraordinaires qui le marqueront à jamais.

J’ai vraiment été plus que chamboulé par cette lecture, j’ai vraiment une admiration pour cet acteur, trop souvent mit de côté, qui a un talent fou, qui ne laisse pas faire, ce qui malheureusement lui porte préjudice. Je suis néanmoins très heureuse, d’avoir pu découvrir l’homme, L’être l’humain derrière cet acteur au franc-parler, un homme honnête, droit, malmené par la vie, et qui ne souhaite qu’une chose, être heureux et vivre de sa passion, car «  Quand il vous parle de son cinéma, tout son être s’anime, son regard d’acier s’illumine… » .

Merci Monsieur Francis Renaud pour votre franchise, et merci de continuer à nous faire rêver par votre talent !!

Un grand merci aux éditions Hugo Doc pour l’envoi de ce livre, je ne mettrais pas de note, car on ne note pas la vie d’une personne, on ne peut que la partager autour de nous !

42583661_2303897436291334_853450885508890624_n

Publié dans CHRONIQUES

ORGANIGRAMME

42416338_523970934694684_2685613844411187200_n

Hello les fées !!

Je viens de terminer ORGANIGRAMME, du très talentueux Jacques Pons. Ce livre est le grand vainqueur du coup de cœur RTL 2018, en association avec Hugo Thriller, Fyctia, VSD et RTL.

C’est ici le premier roman publié de Jacques Pons, et comment vous dire, j’ai du mal à me dire que c’est sont premier coup d’essai, tellement ce roman est une vraie merveille, un thriller authentique, bluffant, intense et stressant, je l’ai dévoré !

Ne sachant pas à quoi m’attendre, car forcément la livre était une surprise jusqu’à sa parution le 20 septembre dernier, j’ai vraiment été conquise, et ce livre est pour moi un véritable coup de cœur !

« Vous pensez que le monde de l’entreprise est parfois cruel ? Que l’univers de la mode est sans pitié ? Oubliez ce que vous croyez savoir. La réalité est bien plus terrifiante. »

La Maison Louis Laigneau spécialisée dans la mode, est prise pour cible d’un mystérieux tueur qui a pour but d’anéantir de façon cruelle et sordide l’intégralité des salariés de l’entreprise.

Du burn-out à la psychose générale, personnes ne sera épargnés, qui est donc celui qui veut détruire l’ORGANIGRAMME ? Pourquoi tant de haine et rancunes ? Quelles sont vraiment les motivations de ce psychopathe ?

Voilà la trame de fond est posé, le ton est donné, un véritable page turner. L’auteur nous balade avec maîtrise et rythme dans un thriller stressant sur le dur monde de l’entreprise, magistralement écrit.

Les chapitres sont courts, ce qui rend la lecture fluide, mais il se passe toujours quelque chose ce qui donne encore plus envie d’arriver à la fin, pour enfin savoir qui se cache derrière ce tueur en série.

Les personnages sont assez variés, certains sont véritablement détestables, d’autre au contraire sont particulièrement attachants, on retrouve vraiment les différentes personnalités que l’ont peut trouver dans une entreprise, des collègues hypocrites et imbuvables, ou encore ceux trop gentils et naïfs, sans oublier la hiérarchie qui en demande, bien souvent, trop. Ce livre est également l’occasion pour l’auteur de dénoncer la souffrance au travail, les humiliations, la pression subite par les salariés, le burn-out au travail, un phénomène de société très répandu malheureusement ses dernières années.

Vous l’aurez donc compris, ce livre est un brillant coup de maître, je vais suivre de très près son auteur, car j’en suis certaine, une brillante carrière l’attend. Je vous recommande sans hésitation, les yeux fermés ce roman, qui est une délivrance jubilatoire pour tous ceux, qui un jour, ont ressenti n’importe quelle sorte de stresse au travail.

Encore une fois je voudrais remercier les éditions Hugo Thriller pour leur confiance, et surtout pour l’envoi de ce livre, qui restera longtemps dans ma mémoire !!

Je donne pour ce roman la note de 20/20, un coup de cœur ça ne se discute pas, foncez le lire !!!