Publié dans CHRONIQUES

Zel, l’ange mercenaire. Tome 1 : La clef

Hello les fées !

J’espère que vous allez bien en ce début de semaine, et en ce début de rentrée scolaire. Pour ma part tout va bien, le soleil pointe enfin son nez, mon amoureux est en vacances et je viens juste de terminer un livre qui m’a complètement captivé et ensorcelé.

Il s’agit de Zel, l’ange mercenaire : Tome 1 la clef, de Kalypso Caldin, aux éditions Hugo New Way, que je remercie comme toujours pour l’envoi de ce livre.

Comment vous dire ? Premièrement, j’adore ce genre de livre, c’est exactement mon genre de prédilection, ça faisait une éternité que je n’avais pas trouvé une histoire aussi addictive que celle-ci, un véritable coup de cœur autant pour ce roman que pour l’auteure  ( qui d’ailleurs, d’après mes sources, ne vit pas très loin de chez moi hi hi). Et deuxièmement, ce livre m’a énormément fait penser à ma série préférée, Supernatural, le bien et le mal, les anges, les démons… forcément je ne pouvais qu’aimer !!

Je vous laisse apprécier le résumé :

Kendra, notre héroïne de 18 ans, n’est pas vraiment une personne qu’on pourrait définir de normale, car depuis sa naissance elle possède des pouvoirs surnaturels. Elle est capable de voir les fantômes, de communiquer avec eux, mais aussi d’apercevoir les auras des personnes qui l’entoure. Elle essaye de mener une vie de lycéenne normale, tout en menant son activité de médium. Mais rien ne se passe comme prévu, et ses espoirs volent en éclats, le jour où elle rencontre Zel, ce beau jeune homme mystérieux, séduisant, qui l’hypnotise vraiment, mais qui malheureusement veut l’assassiner. Pourquoi ? Qui est-il réellement ? Pourquoi s’en prendre à Kendra ? Et pourquoi arrive-t-il en même temps que ses phénomènes étranges qui bousculent la tranquillité de Raven Hill ? Kendra va devoir s’armer de courage pour découvrir la vérité.

Ce premier tome, permet vraiment de mettre en place cet univers magique et imaginaire, Kalypso Caldin prend ici le temps de présenter ses personnages, de nous expliquer le rôle de chacun. C’est vraiment passionnant de voir avec quelle fluidité elle parvient à nous entraîner dans son histoire, et arrivé à la dernière page, on se dit, non pas déjà ? Mais comment je vais faire pour attendre le tome 2 ?

L’intrigue est puissante, les personnages très attachants, surtout Zel, j’ai tellement envie d’en apprendre plus sur son rôle à jouer dans l’histoire et comment va évoluer sa relation, si spéciale, avec Kendra.

Au fil des pages, l’auteure nous tient en haleine, toujours avec finesse et panache, du suspense très bien ficelé, un univers complet, vraiment bien maîtrisé ( j’imagine les heures de recherches ), des rebondissements qui laissent présager une suite à la hauteur de ce premier tome.

Si vous n’avez pas encore lu le livre de Kalypso, arrêtez tout, et aller vite vous procurer un exemplaire de Zel, car elle vaut vraiment la peine d’être connue et reconnue. La dernière fois que j’ai ressenti ce genre d’empressement pour un livre, c’était à l’époque où j’ai découvert la plume de Stephenie Meyer, l’auteure de Twilight !!

Je suis plus que conquise, je ne vois pas quoi dire d’autre, ah si, la suite viteeee !! hi hi hi

Encore merci à Hugo New Way pour ce livre, plus que captivant, je lui attribue la note de 20/20, un vrai coup de cœur.

40648550_266254747550758_3020254597781389312_n

Publié dans CHRONIQUES

La fille de la plage

Hello les fées !

Nous approchons de la fin de l’été, et je ne vous ai toujours pas parlé du roman estival «  La fille de la plage » paru aux éditions Hugo roman, que je tiens encore une fois à remercier pour l’envoi de ce livre. Ce n’est pas un oubli de ma part de ne pas vous en avoir parlé avant, c’est juste que j’avais mis ce roman de côté car je n’arrivais vraiment pas à rentrer dedans.

Finalement je me suis dit que j’allais quand même laisser une chance au roman d’Alexis Aubenque, un auteur que j’apprécie énormément, qui d’ailleurs met de côté les codes du thriller pour un changement de registre avec La fille de la plage.

Je ne vous cache pas qu’au début j’ai eu certaines difficultés mais j’ai appris à apprécier ce Young Adult différent de ses congénères, je vous laisse apprécier par vous-même !!

Le livre commence comme une série à la Beverly Hills ( bouh la référence me direz-vous mais c’est de ma génération je n’y peux rien Lol), une jeunesse dorée de Santa Barbara, insouciante et libre.

Nous faisons la connaissance de Nathan, Jason, Keith et Sandy. Ils sont amis depuis toujours et rien ne pourrait les séparer, ils s’apprêtent à passer un été inoubliable en cette fin d’année universitaire. Tout semble-leur réussir, mais pourtant l’argent ne fait pas le bonheur, et nos jeunes adultes l’apprennent à leurs dépens ( notamment leur vie familiale qui n’est pas très rose, ou encore les problèmes de poids de Nathan, problème qui revient énormément d’ailleurs.)

Lors d’un soir sur la plage, ils découvrent une jeune fille évanouie, elle ne se souvient de rien ni de son passé, juste de son prénom, Chelsea. Alors que tous se posent des questions sur l’identité réelle de Chelsea, celle-ci se rappelle certaines choses de sa vie. Qui est-elle ? Et si elle n’était pas quelqu’un de bien ? Et pourquoi tant de secrets autour d’elle ?

Au fil des heures, tout va se bousculer, et nos quatre amis n’en sortiront pas indemne.

Voilà, l’intrigue et les décors sont plantés, la lecture s’enchaîne immédiatement, car même si certains moments sont lents, le roman est vraiment très bien rythmé, en même temps l’intrigue se résout sur deux jours. Les personnages agaçants au départ deviennent peu à peu attachants, et une fois la dernière page tournée, on irait presque à en regretter certains, il y a comme un manque, un ami du passé qu’on aurait envie de retrouver.

J’ai finalement apprécié ce livre ( même si au début ce n’était pas le cas, peut-être que ce n’était pas le bon moment non plus, des fois on ne s’explique pas), je trouve d’ailleurs qu’à bien des égards, La fille de la plage, ressemble énormément à un livre de Guillaume Musso, on retrouve des comparaisons au niveau de l’intrigue, des personnages, le scénario, etc…. Je trouve que c’est un beau compliment pour un auteur, en sachant que j’apprécie vraiment beaucoup Guillaume Musso. D’ailleurs je suis un peu resté sur ma faim, j’aurais aimé en savoir plus sur les personnages, mais mon petit doigt me dis que ce n’est pas vraiment la fin, hâte d’en savoir plus !!

Ah oui j’oubliais, l’auteur nous laisse également une playlist de musique sympathique pour aller à la rencontre de mystérieuse fille de la plage, je vous laisse d’ailleurs le lien pour aller la découvrir.      https://www.deezer.com/fr/playlist/4586768484

Je mets la note de 14/20 pour ce livre, Alexis Aubenque réussi le pari de son changement de registre avec succès. Et vous alors qu’en avez-vous pensés ?

Je tiens encore une fois à remercier Hugo Roman pour l’envoi de ce livre

40058980_2144132815849342_7055590588162244608_n

Publié dans CHRONIQUES

Roomies – Christina Lauren

yBDLeUY-_400x400

 

Hello mes petites fées !!

Est-ce que ça vous arrive quelquefois d’avoir l’impression que rien ne va, que tout tourne en rond, et que la seule chose qui vous réconforte, c’est de vous plonger dans un bon livre doudou ? Eh bien moi c’est ce dont j’avais besoin, besoin d’air, de fraîcheur, de musique, de changement et surtout d’une belle histoire d’amour !! J’ai trouvé ce remède miracle dans Roomies le nouveau livre de Christina Lauren, deux auteurs que j’adore vraiment Christina Hobbs et Lauren Billing, à qui l’ont doit en autre la série Beautiful Bastard.

L’histoire débute donc avec le coup de foudre de Holland pour Calvin, un musicien qui joue dans la rue. Elle tombe autant amoureuse de sa musique que de son physique, elle va même jusqu’à prendre le métro chaque jour seulement pour l’entendre jouer, mais sans jamais l’approcher.

Un jour le destin va lui donner un coup de pouce, échappant de peu à une agression dans le métro, Calvin lui sauve la vie en appelant les secours avant de disparaître. Pour le remercier, Holland lui obtient une audition avec son oncle producteur à Broadway. Le problème ? C’est que Calvin vit aux États-Unis dans l’illégalité depuis plus de 4 ans.

Holland va alors prendre la plus folle des décisions, épouser Calvin pour qu’il puisse rester à New-York.

J’avais tellement envie de le lire, que je n’ai pas réussi à décrocher de ma lecture, sur fond de comédie musicale et d’histoire d’amour, un véritable coup de foudre comme celui de notre héroïne principale, Holland.

Les personnages sont vraiment attachants, les oncles de Holland, (un couple gay) qui sont vraiment adorables avec leur nièce qu’ils considèrent pratiquement comme leur fille, le beau Calvin qui m’a vraiment chamboulé, un bel irlandais dans toute sa splendeur ( d’ailleurs en lisant le roman je m’imaginais Ed Sheeran aller comprendre), j’avais presque l’impression de pouvoir l’entendre jouer de la guitare, tellement j’étais plongée dans l’histoire.

Mais le personnage qui m’a le plus touché, c’est Holland, cette jeune fille sensible, belle, aimante et toujours présente pour les autres, mais qui se sent spectatrice dans sa propre vie, comme un personnage secondaire sans importance, alors que c’est tout le contraire. Elle va évoluer au fil des pages, comme un papillon qui éclot de son cocon. Je me suis vraiment retrouvé dans ce personnage, et à vrai dire elle m’a presque manqué une fois le livre refermé.

Je vous recommande vraiment ce livre, car outre l’histoire d’amour, il y a d’autres sujets dont traite ce roman comme l’immigration, l’expulsion d’un pays, l’homosexualité, et la musique, ce qui donne vraiment matière à réfléchir.

Une dernière petite chose, les droits cinématographiques on était achetés et j’avoue que j’ai vraiment plus que hâte de voir cette histoire transposée sur le grand écran !!

Je mets la note de 19/20 pour ce petit bijou de lecture, et j’en profite pour remercier Hugo Roman pour l’envoi de ce livre.

PS: L’image d’illustration est provisoire car n’étant pas chez moi actuellement je n’avais pas le livre avec moi pour faire une photo 😉 

Publié dans CHRONIQUES

I love barbecue

Hello mes petites fées !

C’est l’été, il fait chaud, et forcément cette belle saison rime avec BARBECUE. Ce grand classique de cuisine conviviale, simple et tellement bon, est adoré par les amateurs de bonnes bouffes. C’est d’ailleurs en pensant aux gourmets et gourmettes, que les éditions Solar nous présentent I love Barbecue, plus de 150 recettes pour vous régaler les papilles.

Ce livre est juste une petite pépite de gourmandises, vous y trouverez tout ce dont vous avez envie, que ce soit viandes, volailles, fruits, légumes, fruits de mer, poissons.. des recettes très simples, mais qui en étonneront plus d’un, de quoi passer tout l’été à manger !! En tout cas moi j’y ai trouvé mon bonheur, mon amoureux aussi vu qu’il a décidé de tester les 150 recettes… moi je vais seulement me contenter de ce que j’aime comme les brochettes de poulet aux abricots sec et pruneau aromatisé au curry, du pamplemousse grillé, des brochettes de gambas à la citronnelle, des travers de porc Cuba Libre, hum tout ça me met l’eau à la bouche…. J’en oublie d’ailleurs de vous parler également des recettes d’accompagnement présents dans ce livre comme les papillotes de pommes de terre et carottes, patates douces grillées au maïs et à l’emmental, etc…

Vous trouverez de quoi faire un repas plus que complet, qui va de l’entrée jusqu’au dessert, de quoi épatés tous vos invités et votre famille. Que vous soyez seul, à deux, ou beaucoup plus, vous pourrez déguster, picorer, piocher ( même avec les doigts c’est plus qu’autorisé) tout cela bien installés sous le soleil de l’été !!

Moi en tout cas je l’ai adopté, le barbecue va devenir mon meilleur allié en cuisine, et vous ?

Merci encore aux éditions Solar pour ce livre délicieux, rien que pour la beauté des photos et les recettes plus qu’originales, je lui mets la note de 18/20

 

Publié dans CHRONIQUES

T’choupi fait du camping / T’choupi champion de foot

Hello mes petites fées!!

J’espère que vous allez bien, je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de T’choupi, vous savez cet adorable petit personnage avec une tête de pinguin qui ne quitte jamais son doudou?

37234071_386442401879011_6290651058704220160_n

Les enfants adorent les aventures de T’choupi, car elles relatent des histoires de la vie quotidienne, et les plus petits peuvent s’identifier facilement à ce personnage principal, ils partagent facilement les petits bonheurs et malheurs de leur héros. C’est également un excellent support pédagogique pour les parents.

J’ai donc reçu de la part des éditions Nathan, que je remercie énormément, pour cet envoi,  T’choupi fait du camping et T’choupi champion de foot. 37177554_386442508545667_7595889420935364608_n

Dans le premier livre, nous retrouvons T’choupi tout excité de partir en vacances avec ses parents à la montagne. Pour la première fois ses parents lui proposent une nuit sous la tente. Pour T’choupi c’est une occasion rêvée pour une nouvelle aventure.

37350833_386442558545662_5516682206614913024_n

 

Dans la deuxième histoire, avec son meilleur ami Pilou, T’choupi participe à leur entraînement de foot avec son tout nouvel équipement. Un match intense commence, avec Doudou en gardien de but. L’équipe remportera-t-elle le match ?

Deux mignonnes petites histoires qui vont ravir les plus petits, les illustrations sont très belles, très colorées. Je suis vraiment fan de ses petits livres, qui me font penser , avec tendresse à ceux que ma maman me lisait étant plus jeune, comme « Petit ours brun ». C’est avec plaisir aujourd’hui, que je fais la même chose avec ma nièce et mon neveu, et je ferais la même chose, également, avec mes propres enfants, car ce sont des moments privilégiés et uniques, que nous garderons toute notre vie. 

Petit plus pour les parents, une application gratuite permet d’écouter les histoires, rien qu’en scannant les livres, de quoi prolonger le moment parent/enfant. 

37206094_386442578545660_7098769195764023296_n

Publié dans MES LIVRES À LIRE

Ma PAL du mois de juillet

Hello mes petites fées!

Comme je vous le disais hier, j’ai une énorme PAL qui n’attend que moi, mais pour le moment je vais seulement me tenir à ma PAL de Juillet, et ensuite je verrais bien pour celle d’août !!

J’espère réussir le challenge que je me suis lancé, aller hop on y croit hi hi 🙂 

36970796_382716345584950_3185994821638553600_n

Publié dans MES ENVIES

De retour !!!!

Hello mes petites fées!

Je sais ça fait longtemps que je n’ai pas fait d’articles, mais figurez-vous que j’étais vraiment occupé, avec mon boulot, pas une seconde à moi, donc forcément le site était en pause. Mais pas de soucis, puisque je suis en vacances, je reprends fin août,  je reviens pour vous avec de nouvelles chroniques, de nouvelles lectures et des petites découvertes.

Le prochain article, sera sur ma PAL de cet été, car oui j’ai une pile de livres énormes lol 🙂 

 

Publié dans CHRONIQUES

La Chocolaterie de Monsieur Lapin

Hello mes petites fées !

Je vous parle aujourd’hui d’un autre livre pour enfants que j’ai reçu de la part des éditions Mijade, La chocolaterie de Monsieur Lapin.

Un album complètement déjanté, haut en couleur, très drôle, idéal pour petits et grands, qui vous fera passer un agréable moment de lecture.

Monsieur Lapin est un vrai tyran avec ses employés, d’ailleurs les poules sont à deux doigts de se mettre en grève, les conditions de travail sont horribles, les vacances sont annulées… Et par-dessus le marché, Monsieur Lapin force les poules à manger deux fois plus de chocolats pour pondre encore plus d’œufs de Pâques, pour devenir encore plus riche, décidément l’argent monte à la tête de ce lapin.

Les œufs perdant de leurs qualités, les clients commencent à se plaindre, c’en est trop pour les poules qui sont décidées à ne plus se laisser faire, elles décident de manifester et de partir de la chocolaterie. Monsieur Lapin décide donc de fabriquer lui-même les chocolats de Pâques et de faire tourner la boutique tout seul, mais rien ne va se passer comme prévu… !!

J’ai vraiment adoré ce livre, une vraie petite bouffée d’air, rempli d’humour, une façon drôle et amusante d’aborder la fabrication des chocolats de Pâques, mais également la surproduction d’œufs pour les poules, et le bien-être des ouvriers au travail.

Les enfants ont plus qu’adorés ce livre vraiment sympathique, il vaut vraiment 17/20, dommage que le livre ne soit pas en chocolat ^^ !!

35545492_361430161046902_699021380716331008_n

Publié dans CHRONIQUES

Piège Conjugal

Hello mes petites fées

J’espère que vous allez bien, aujourd’hui je viens vous parler de ma dernière lecture, Piège Conjugal, un thriller aux éditions Presses de la cité. Je ne sais pas si vous en aviez entendu parler, mais en tout n’hésitez pas, c’est un livre qui vaut vraiment son cou d’œil, moi en tout cas j’ai passé un super moment de lecture, en même temps j’adore les thriller, forcément ça aide.

Jack et Alice sont follement amoureux, après avoir emménagé ensemble, la suite logique pour Jack était le mariage. Après une demande des plus romantiques, la préparation de la réception, les voilà prêt pour le jour J. Quand quelqu’un se marie, il y a toujours au moins un cadeau qui sort du lot par son originalité, et c’est ce qui arrive à Jack et Alice, en effet un riche client d’Alice leur fait un drôle de présent : l’adhésion au «  Pacte ». Le rôle de ce club secret et fermé ? Garantir aux couples qui sont membres, un mariage heureux et durable… en effet pour entretenir la flamme, Jack et Alice vont devoir se plier à certaines règles, s’offrir des cadeaux chaque mois, décrocher chaque fois que le conjoint appel, et surtout ne jamais parler du pacte à personne. Nos jeunes mariés sont séduits mais vont très vite s’apercevoir que le pacte dicte leur vie, et que chaque infraction au règlement, est sévèrement punie. Trop tard pour faire machine arrière, car on ne quitte pas le pacte, le pacte ne vous quitte pas non plus, c’est pour le meilleur et surtout pour le pire.

Jack et Alice vont tout faire pour réussir à sauver leur mariage, mais aussi leur vie.

Ce livre est une vraie descente aux enfers pour nos protagonistes, une tension psychologique qui va crescendo. L’intrigue est vraiment bien ficelé, crédible, sombre et très addictive, le lecteur ne souffle pas une minute, et ça franchement j’adore. L’auteure, Michelle Richmond, dénonce ici l’hypocrisie du mariage, la pression que peuvent se mettre de futurs mariés dans la réussite de leur union. J’avoue que moi-même j’ai étais intrigué et intéressé par cette idée du pacte, donc je peux facilement comprendre pourquoi nos héros ont signé, mais je n’aurais pas été bête au point de signer, prudence est mère de sûreté ^^ !!

J’ai aimé les personnages, qui sont des personnages lambda, monsieur et madame tout le monde ( ça aide à s’identifier), Jack et Alice sont prêts à tout par amour, ce qui les rend vraiment attachants.

Par contre, petit bémol, la fin, très déçue, mais c’est quoi cette fin bâclée ? En apnée durant toute ma lecture, forcément j’attendais une fin digne de ce que j’avais lu, mais non tout arrive très vite, sans saveur, une fin ouverte ( ce que je déteste dit en passant ), c’est ce qui fait que justement le livre ne soit pas un coup de cœur, même si j’avais grand espoir.

En résumé une très bonne lecture, je lui mets la note de 15/20.

Un sujet très intéressant, qui donne matière à réfléchir : et vous, seriez-vous prêt à tout pour réussir un mariage heureux ? Attention vous avez 4h hi hi hi

Encore merci aux éditions Presses de la cité pour l’envoi de ce livre

35301203_358081764715075_7696239987481640960_n

Publié dans CHRONIQUES

La dernière vie de Romy Schneider

Hello mes petites fées,

Je ne pense pas être la seule à avoir toujours eu une admiration pour la merveilleuse comédienne, disparue bien trop tôt, Romy Schneider. C’est donc tout naturellement que je me suis plongé dans la lecture du livre La dernière vie de Romy Schneider, paru aux éditions du Rocher, que je remercie énormément pour l’envoi de ce livre.

L’auteur, Bernard Pascuito, dresse ici une biographie incontournable de l’inoubliable interprète de Sissi. Depuis sa naissance à Vienne le 23 septembre 1938, jusqu’à sa disparition tragique le 29 mai 1982 à Paris.

Bernard Pascuito effleure avec douceur et sensibilité la vie torturée de cette brillante actrice, son enfance malheureuse, l’absence de ses parents, dès son plus jeune âge, qui va amplifier son sentiment d’abandon et sa recherche d’amour constante… C’est d’ailleurs ce qui la fera toujours osciller entre crises de déprime et crise de tendresse. Grâce à de nombreux témoignages, certains inédits, nous plongeons directement dans la vie intime de Romy, on découvre une personnalité de l’actrice qu’on ne voyait pas forcément à l’écran, ses amours avec le talentueux Alain Delon ( qui sera le grand amour de sa vie), la trop grande place que prenait sa mère et ses décisions pour sa carrière, qui entraînera de nombreuses disputes, avant que Romy ne coupe les ponts, définitivement, on découvre également une vie de souffrance, de malheurs, la perte tragique de son fils David, qui ne fera qu’accélérer sa descente aux enfers. Comment survivre après la perte de son enfant ??

35242169_357364221453496_3366646020896194560_n

 

 

En alternant avec finesse et douceur, entre son parcours familial et son parcours cinématographique, l’auteur nous parle d’une Romy battante, courageuse, qui malgré les horreurs de la vie, continue d’émerveiller, de par sa présence, sa beauté et l’amour qu’elle éprouve pour sa carrière d’actrice. Son dernier film sera pour elle une bouée de sauvetage, un moyen de rester en vie, ou du moins survivre ( car personne ne peut vivre après une telle perte), c’est donc en toute simplicité, et en douceur, que se fait le récit des 10 derniers mois de vie de Romy Schneider, sans bruit, de peur de la déranger.

La lecture de ce livre me laisse pantelante, une histoire déchirante, qui laisse un goût amer et un goût d’inachevé, car pour moi elle avait encore tellement de choses à apporter, à faire, elle laisse derrière elle, un héritage cinématographique, mais également une petite fille orpheline, femme maintenant, mais qui a dû se construire sans la présence d’une maman.

Heureusement ses œuvres perdurent et perdureront encore longtemps, car Romy Schneider est éternelle.