Publié dans CHRONIQUES

L’affaire Grégory ou la malédiction de la Vologne

28460617_307450519778200_86221100_o

 

J’ai longtemps hésité à écrire ma chronique, non pas que je ne voulais pas, mais écrire sur cette affaire, et pas n’importe laquelle, puisque cette affaire traumatise la France depuis maintenant plus de 33 ans.

Comment réussir à rester neutre face à cette affreuse et terrifiante histoire, qui est arrivée à un petit garçon de 4 ans qui avait la vie devant lui et que l’on a arraché à l’amour de ses parents. Une affaire bouleversante qui, encore à l’heure où je rédige mon avis, n’a toujours pas de dénouement pour permettre à cette famille de faire leur deuil convenablement.

Je ne vais pas revenir sur l’histoire, car malheureusement, tout le monde connaît cette tragique affaire. Mais je vais vous donner mon avis sur ce livre et sur l’auteur, tout en essayant d’être la plus juste possible.

L’affaire a donc pris un nouveau tournant depuis juin 2017 avec la mise en examen de nouvelles personnes soupçonnées dans le meurtre du petit Grégory.

Maître Gérard Welzer, avocat de la famille Laroche, nous livre ici ses intimes convictions sur l’affaire telle qu’il l’a vécu ses dernières années, sur l’implication des personnes soupçonnées mais également ses hypothèses sur ce qui se serait vraiment passé cette terrible journée du 16 octobre 1984. Car l’avocat l’atteste et l’assure «  La vérité est ailleurs, tour ceci débouchera sur un non-lieu »

Il est vraiment très perturbant de rester neutre dans ce discours, quand on sait que certaines choses ne sont pas forcément véridiques, comme par exemple le fait que Bernard Laroche est innocenté sauf qu’il ne l’ait pas puisqu’il a juste été libéré de détention, et est mort tout en restant « présumé innocent ». C’est d’ailleurs le point malheureux du livre que ne se fait pas objectif, du fait qu’il soit écrit sous la plume de l’avocat de celui qui fut et qui est encore accusé du pire. Car c’est vraiment ce que l’on ressent tout le temps de la lecture de ce livre, Me Welzer tente de laver l’honneur de Bernard Laroche et de sa famille, quitte à faire de multiples insinuations envers Christine Villemin, la maman de Grégory.

Je n’en dirais pas forcément plus, mais ce livre reste quand même une très bonne source de renseignements pour ceux qui voudraient en savoir un peu plus sur cette tragique affaire, qui fut un incroyable gâchis judiciaire et humain. Le livre met en lumière des pièces du dossier qui n’ont pas toujours été exploitées.

La vérité éclatera sans doute un jour, mais quand ????

 

Je tiens à remercier les éditions de l’Archipel pour l’envoi de ce livre, encore merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s