Publié dans CHRONIQUES

Everything Everything

23602272_267252637131322_1836944449_n

Vous avez forcément entendu parler du roman Everything Everything, qui a justement fait l’objet d’une adaptation cinématographique il y a quelques mois déjà.

C’est l’histoire d’une jeune fille, Maddy, tout juste 18 ans, qui tombe amoureuse de son voisin, Olly… banale histoire d’amour me direz-vous, mais non, ce roman est tellement plus que ça.

Maddy est ce qu’on appelle communément, un enfant-bulle, c’est-à-dire qu’elle est atteinte d’une maladie auto-immune qui la rend allergique au monde extérieur et l’oblige à ne jamais sortir de chez elle, au risque d’être malade ou pire de mourir…c’est d’ailleurs ce qui lui répète sa mère, depuis toujours, sa mère qui s’occupe d’elle et qui essaye de la rendre heureuse, malgré le fin qu’elle ne connaîtra jamais le monde extérieur.

Mais un jour, de nouveaux voisins s’installent juste à côté de chez Maddy, et elle va rencontrer Olly, ou plutôt tomber amoureuse d’Olly. À partir de moment, elle remet tout en question, et même sa maladie.

D’ailleurs Maddy le dit elle-même « Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre »

Au-delà du côté «maladie», ce livre est tout simplement une ode à la vie, à l’amour et à l’espoir. Un roman lumineux qui éclairera vos journées sombres, une bouffée d’émotion et d’oxygène.

Si vous ne l’avez pas encore lu, lancez-vous !

Un grand merci aux éditions Bayard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s