Publié dans CHRONIQUES

Ancrage

45206650_1268090983331609_166376862564483072_n

Hello tout le monde !!

Je reviens vers vous aujourd’hui car je viens de terminer Le Grand Nord #2- Ancrage de Sarina Bowen, et franchement comme pour le premier « Amertume » ce livre à été un véritable coup de cœur. J’ai retrouvé avec bonheur les personnages que j’avais tant appréciés, qui m’avait bouleversé et ému. J’avais plus qu’adoré le personnage de Griffin Shipley, mais j’étais vraiment impatiente d’en savoir plus sur le personnage de Jude. Je précise que ce ne sont pas des tomes qui se suivent, vous n’êtes donc pas obligé d’avoir lu Amertume pour lire Ancrage !

Mon Avis :

Jude est un personnage qui m’avait vraiment touchée dans le premier tome, un personnage torturé et effacé, marqué par un terrible drame.

Ancien toxicomane, il sort de 3 ans d’emprisonnement pour homicide involontaire sur le frère de Sophie, son ancienne petite amie.

Il revient donc à Colebury, dans le but de repartir de zéro, recommencer une nouvelle vie, loin de la drogue et des problèmes…. Mais les vieux démons ont la vie dure, et ses anciennes addictions risquent de vite reprendre le dessus.

Afin de mieux s’intégrer, et d’essayer de s’amender, il décide d’être bénévole au sein de l’église, mais il ne s’attendait pas à revoir Sophie. Cet amour interdit, pourra-t-il renaître de ses cendres ?

Je crois que j’ai encore plus aimée ce tome 2 ( oui oui, c’est possible ), les personnages sont terriblement attachants, notamment Jude, qui est complètement à l’opposé de l’image de drogué que l’on pourrait se faire. Il a une force de caractère, un courage exemplaire , il a envie de pouvoir un jour s’en sortir, de mener la vie dont il a toujours rêvé, avec la femme qu’il aime, et surtout de rester « clean ».

J’ai également adoré le personnage de Sophie, qui après le drame d’avoir perdu son frère, s’occupe de sa mère dépressive et doit en plus faire face à un père violent et nocif. Elle est sensible, à l’écoute, gentille et par-dessus tout, est toujours amoureuse de Jude.

Leur histoire d’amour va reprendre, doucement, ils vont s’apprivoiser, apprendre à se connaître de nouveau, leur histoire a débuté ils étaient adolescents, maintenant qu’ils sont adultes, ils s’aiment d’un amour différent. J’ai vraiment été touchée, par cette histoire d’amour particulière et passionnante, j’ai vécu au même rythme que les personnages, cette sublime romance.

Je pense que le dernier tome « Secrets », sera vraiment à la hauteur de mes attentes et à la hauteur de ce que j’ai lu pour le moment. C’est véritablement deux énormes coups de cœur, des excellents moments de lecture. Encore une fois, je ne peux que vous recommander cette lecture !

Je lui ai mis 19/20 , et je profite également pour remercier les éditions New Romance pour l’envoi de ce livre.

Publié dans CHRONIQUES

Il était une fois- Les Princes et Les Princesses

Hello tout le monde !!

Il y a quelques jours, j’ai reçu de la part des éditions Hugo Image, le livre Il était une fois, Les Princes et Les Princesses, de Stéphane Bern, Yvon Bertorello et Alban Guillemois.

Ce livre est un album illustré des maisons royales européennes, il a pour but de nous montrer sous un jour nouveau la vie de ses princes et princesses, et de toucher un public de lecteurs plus large.

J’ai une grande admiration pour Stéphane Bern, ainsi que pour son émission TV «  Secret d’histoire », il est pour moi, le plus grand spécialiste des familles royales, il connaît son sujet sur le bout des doigts, et n’hésite jamais à donner de sa personne pour donner vie à ceux qui font et qui ont fait l’histoire.

Mon avis :

J’ai vraiment voyagé à travers l’Europe grâce à cet album, c’est presque comme un carnet de voyage, on part d’un pays à un autre, à la rencontre de personnages marquants de notre histoire. Il y a également l’humour qui est très présent grâce aux illustrations d’Alban Guillemois, qui accompagnent les biographies de nos personnages célèbres. Ses dessins humoristiques, apportent vraiment une touche de légèreté dans ses portraits couronnés, des fois, tirés à quatre épingles, je trouve que cela leur donne un visage plus humain, car oui on ne peut pas aimer tout le monde ^^ !!

Fort heureusement, il n’y a pas que les illustrations qui m’ont plu, il y a aussi le côté instructifs, ludique qu’on retrouve vraiment dans ce livre, des choses importantes de notre culture, de notre histoire, qu’on a tendance à oublier quelquefois !

En bref, j’ai vraiment beaucoup aimé ce livre, même si j’aurais aimé voir un peu plus d’illustrations, de couleurs , quelque chose de plus excentrique et pourquoi pas des anecdotes sur ses têtes couronnées, Stéphane Bern, doit en connaître un rayon niveau secret !

Mais ce livre reste vraiment une jolie découverte, et un agréable moment de lecture, j’ai appris énormément de choses et je suis toujours sous le charme de Monsieur Stéphane Bern !!

J’attribue à ce livre la note de 15/20, et je remercie encore une fois les éditions Hugo et Cie pour l’envoi de ce livre.

Vous pourrez le retrouver en librairie à partir du 25 Octobre 2018 😉

44813411_1915779332051969_1451358050198749184_n

 

Publié dans CHRONIQUES

Sissi, Impératrice Malgré Elle

44050873_317495299049867_7789054857813426176_n

Hello tout le monde !

Quand j’étais petite, j’adorais regarder au moment des fêtes de Noël à la TV « Sissi Impératrice ». Avec l’âge j’adore toujours autant, et je partage même cette passion avec mon conjoint, car il adore également voir et revoir ses films avec Romy Schneider, notre éternelle Sissi.

J’aime particulièrement l’histoire de cette jeune fille, devenue femme trop vite, qui par son côté femme moderne, libre, qui refuse qu’on lui dicte sa vie et ce qu’elle doit faire, mais qui connut une fin tragique. Malgré tout, Sissi reste à jamais gravée dans les mémoires.

C’est donc tout naturellement que je me suis intéressé au roman d’Allison Pataki, qui nous propose ici une autre version de l’histoire telle qu’on la connaît, une version plus tragique, mais plus proche de la réalité, plus proche de la vie qu’a eu la célèbre impératrice d’Autriche.

Le roman reprend vraiment les grandes lignes de l’histoire de Sissi, en se focalisant vraiment sur la relation du couple d’Élisabeth et de Franz, mais aussi sur la relation très tendue entre Sissi et sa belle-mère, qui est aussi sa tante, l’archiduchesse Sophie. L’auteure nous offre ici un récit plus dramatique, moins édulcoré et loin du conte de fées auquel on peut s’attendre.

J’ai énormément pris de plaisir à découvrir la vie de l’impératrice à la cour de Vienne. On partage avec elle ses désirs, ses envies, mais aussi sa tristesse d’êtres loin des siens, la vie compliqué à la cour…. Je savais que sa vie n’avait pas été toute rose, mais de découvrir des détails intimes sur sa vie, de partager ses états d’âme, m’ont quelque peu chamboulé, pour ne pas dire bouleversé.

J’ai vraiment adoré ma lecture, j’ai ri, pleuré mais aussi frissonné, je me suis vraiment mis dans la peau de cette princesse, plus qu’incomprise. On sent vraiment que l’auteure maîtrise son sujet, que derrière il y a des années de recherches pour ainsi connaître autant de détails sur Sissi et son entourage. Le style d’écriture est fluide, le roman se lit tout seul et on oublie même quelquefois ( tellement on est pris dans notre lecture) que ce personnage à vraiment exister, que tous ses malheurs lui sont arrivé et que la vie de Sissi a vraiment été une continuité de douleurs, de tristesses et de faux- semblants… Un sourire qui était en fait une façade, cachant sa détresse.

Je résumerais pour terminer, que ce roman était très addictif, très intéressant, un vrai récit historique sans oublier, bien entendu que cela reste un roman. Pour tous les amateurs de notre Sissi, cette lecture est pour vous !

Je lui met donc la note de 15/20 😉

Je tiens vraiment à remercier les éditions ArchiPoche pour l’envoi de ce livre et pour leur confiance.

 

Publié dans CHRONIQUES

La Rage Au Cœur – de Francis Renaud

42654727_2207032609537252_3137850828115673088_n

Hello tout le monde !!

Je viens à l’instant de terminer l’autobiographie de Francis Renaud, que j’ai commencée ce matin, et comment vous dire, c’est du lourd !! Je pense que vous connaissez tous cet acteur français à la gueule d’ange et au regard bleu intense ? Il décide ici, de se livrer sans tabou, sans artifices, il se met rarement à nu, mais il a décidé de tout dire, de nous dire pourquoi depuis tout petit, il a cette Rage au cœur !!

Quand on croise le regard de cet acteur on y trouve une sorte de mélancolie et un vide que personne ne pourra jamais combler. Après ma lecture bouleversante, je peux vous dire que je mâche mes mots, car si quelqu’un a eu la vie dure, c’est bien lui… Mais Francis Renaud est un combattant, un survivant, mais surtout un rêveur, car il le sait, quand il sera grand , il sera acteur !!

L’enfance de Francis Renaud est une enfance malheureuse, rythmée par les coups, les pertes, surtout celle de son père à l’âge de 4 ans, les humiliations et la souffrance de ne pas être aimé par sa mère. Il va trouver une fenêtre de liberté à travers le 7ème Art, le cinéma va le sauver par bien des manières, et l’empêcher de « mal tourner » .

À 18 ans il quitte donc les Vosges pour Paris, pour un avenir meilleur, pour poursuivre son rêve. Après des années de galère, il décroche son premier rôle dans le film Pigalle, mais c’est surtout sa rencontre avec le grand Olivier Marchal qui fera basculer sa carrière, car enfin il trouve un réalisateur à son image, quelqu’un qui le comprend et qui le guide, comme un père qu’il n’a pas eu.

Mais il raconte aussi l’envers du décor, cet univers qui peut être magique mais également dangereux, entre hypocrisies, castings bidon, mensonges, piston, abus en tous genres, il faut avoir les épaules bien accrochées pour faire partie de ce milieu, mais malgré tout, Francis Renaud n’a jamais abandonné ni baissé les bras, même après s’être retrouvé black listé par certains producteurs.

Il livre également sans filtre ses années sombres, entre alcool et drogue, qui auraient pu le détruire s’il n’y avait pas prit garde.

Toutefois il reste reconnaissant au cinéma, car cet Art ne lui a pas apporté que des casseroles, il lui a également donné l’opportunité de faire des rencontres extraordinaires qui le marqueront à jamais.

J’ai vraiment été plus que chamboulé par cette lecture, j’ai vraiment une admiration pour cet acteur, trop souvent mit de côté, qui a un talent fou, qui ne laisse pas faire, ce qui malheureusement lui porte préjudice. Je suis néanmoins très heureuse, d’avoir pu découvrir l’homme, L’être l’humain derrière cet acteur au franc-parler, un homme honnête, droit, malmené par la vie, et qui ne souhaite qu’une chose, être heureux et vivre de sa passion, car «  Quand il vous parle de son cinéma, tout son être s’anime, son regard d’acier s’illumine… » .

Merci Monsieur Francis Renaud pour votre franchise, et merci de continuer à nous faire rêver par votre talent !!

Un grand merci aux éditions Hugo Doc pour l’envoi de ce livre, je ne mettrais pas de note, car on ne note pas la vie d’une personne, on ne peut que la partager autour de nous !

42583661_2303897436291334_853450885508890624_n

Publié dans CHRONIQUES

ORGANIGRAMME

42416338_523970934694684_2685613844411187200_n

Hello les fées !!

Je viens de terminer ORGANIGRAMME, du très talentueux Jacques Pons. Ce livre est le grand vainqueur du coup de cœur RTL 2018, en association avec Hugo Thriller, Fyctia, VSD et RTL.

C’est ici le premier roman publié de Jacques Pons, et comment vous dire, j’ai du mal à me dire que c’est sont premier coup d’essai, tellement ce roman est une vraie merveille, un thriller authentique, bluffant, intense et stressant, je l’ai dévoré !

Ne sachant pas à quoi m’attendre, car forcément la livre était une surprise jusqu’à sa parution le 20 septembre dernier, j’ai vraiment été conquise, et ce livre est pour moi un véritable coup de cœur !

« Vous pensez que le monde de l’entreprise est parfois cruel ? Que l’univers de la mode est sans pitié ? Oubliez ce que vous croyez savoir. La réalité est bien plus terrifiante. »

La Maison Louis Laigneau spécialisée dans la mode, est prise pour cible d’un mystérieux tueur qui a pour but d’anéantir de façon cruelle et sordide l’intégralité des salariés de l’entreprise.

Du burn-out à la psychose générale, personnes ne sera épargnés, qui est donc celui qui veut détruire l’ORGANIGRAMME ? Pourquoi tant de haine et rancunes ? Quelles sont vraiment les motivations de ce psychopathe ?

Voilà la trame de fond est posé, le ton est donné, un véritable page turner. L’auteur nous balade avec maîtrise et rythme dans un thriller stressant sur le dur monde de l’entreprise, magistralement écrit.

Les chapitres sont courts, ce qui rend la lecture fluide, mais il se passe toujours quelque chose ce qui donne encore plus envie d’arriver à la fin, pour enfin savoir qui se cache derrière ce tueur en série.

Les personnages sont assez variés, certains sont véritablement détestables, d’autre au contraire sont particulièrement attachants, on retrouve vraiment les différentes personnalités que l’ont peut trouver dans une entreprise, des collègues hypocrites et imbuvables, ou encore ceux trop gentils et naïfs, sans oublier la hiérarchie qui en demande, bien souvent, trop. Ce livre est également l’occasion pour l’auteur de dénoncer la souffrance au travail, les humiliations, la pression subite par les salariés, le burn-out au travail, un phénomène de société très répandu malheureusement ses dernières années.

Vous l’aurez donc compris, ce livre est un brillant coup de maître, je vais suivre de très près son auteur, car j’en suis certaine, une brillante carrière l’attend. Je vous recommande sans hésitation, les yeux fermés ce roman, qui est une délivrance jubilatoire pour tous ceux, qui un jour, ont ressenti n’importe quelle sorte de stresse au travail.

Encore une fois je voudrais remercier les éditions Hugo Thriller pour leur confiance, et surtout pour l’envoi de ce livre, qui restera longtemps dans ma mémoire !!

Je donne pour ce roman la note de 20/20, un coup de cœur ça ne se discute pas, foncez le lire !!!

Publié dans CHRONIQUES

Le Grand Nord #1 Amertume

Hello les fées !

J’ai terminé le roman de Sarina Bowen, Le Grand Nord #1 Amertume, que j’ai reçu de la part des éditions Hugo New Romance, et comment vous dire ? Après cette lecture, j’ai bien envie de me perdre dans le Vermont !!!

J’avais vraiment hâte que cette série sorte enfin en France, presque 3 ans pour nous pauvres français, mais bon je n’ai pas étais déçue par ma lecture, et puis bon c’est Sarina Bowen, j’adore tellement cette auteure, d’ailleurs elle sera présente à la 3ème édition du Festival New Romance à Paris du 19 octobre au 21 octobre 2018.

« De l’amertume des désillusions… À la saveur sucrée de l’espoir. »

42168926_263302490967322_2483939738017333248_n

Griffin Shipley avait tout pour faire une brillante carrière, mais à la suite de la mort de son père, il se retrouve chef de famille, par la même occasion prendre les rênes de la ferme familiale et s’occuper de sa mère, ses sœurs et son frère. Contre toute attente, Griffin adore son activité, il se consacre désormais corps et âme au bon fonctionnement de l’entreprise, et ne compte plus les heures.

Mais un jour, son quotidien va être bouleversé par l’arrivée d’Audrey, celle avec qui il avait partagé des soirées torrides quelques années auparavant.

Audrey, elle, est missionnée par BPG, une entreprise qui possède plusieurs restaurants à Boston. Elle a été envoyée dans le but de négocier et acheter les meilleurs produits de la région. Son rêve d’ouvrir son propre restaurant se concrétisera peut-être après avoir quitté ce coin perdu du Vermont, même si elle en doute.

Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est de se retrouver devant Griff, celui là même qu’elle n’a jamais rappelé il y a 5 ans !

Comment vont se passer leurs retrouvailles ? Les épreuves, la vie les ont changés, arriveront-ils à reprendre leur histoire ?

Dès le départ Sarina Bowen nous plonge dans une romance légère et douce, tout ce que j’aime. Mais nous avons également droit à une plongée en immersion dans le Vermont, comme si on y était, on ressent vraiment tout l’amour que l’auteure éprouve pour ce petit coin perdu de paradis, j’avais au cours de ma lecture, de tout quitter et d’aller m’installer là-bas, les montagnes à perte de vue, les paysages idylliques, la bonne terre à cultiver, les produits de la ferme… bref une vie idéale loin des problèmes et du stress de la ville.

Les thèmes abordés, comme la cuisine, sont pour beaucoup au succès de ma lecture, car je n’avais jamais lu de roman qui alterne romance, cuisine et produit de la ferme, c’est un énorme point positif, sans parler des personnages qui sont vraiment attachants et bourrés d’humour, j’ai adoré la famille Shipley. J’ai d’ailleurs eu un énorme coup de cœur pour Griffin, au-delà du caractère grincheux et bourru, c’est un homme merveilleux ( si, si je vous le dis ^^ ) , l’homme parfait, gentil, romantique, attentif, intelligent, le fermier idéal. J’ai adoré également Audrey, elle est très touchante de par le passé qu’elle traîne, elle est déterminée à un jour ouvrir son restaurant, mais par moments j’avais envie de la secouer, car elle ne voyait jamais les sentiments de Griffin pour elle, c’est perturbant à la longue !!

Mon bilan de lecture, vous l’aurez compris, est très positif, je n’ai qu’une hâte c’est de me plonger dans le tome 2, Ancrage le livre de Jude ( personnage secondaire que j’ai vraiment beaucoup aimé), j’espère que l’on retrouvera les personnages d’Amertume, car j’ai un petit pincement au cœur de devoir laisser des personnages aussi bienveillants et attachants.

J’attribue la note de 19/20, car le seul point négatif, oui il en faut au moins un sinon ce n’est pas drôle, c’est que j’ai vraiment eu le sentiment d’une fin qui arrive trop vite, j’aurais aimé quelques pages de plus ( j’avais prévenu c’était histoire vraiment de trouver quelque chose à dire sur un livre parfait ^^)

Encore une fois un énorme merci aux éditions Hugo New Romance pour l’envoi de ce livre 😉 

42299671_245759389473978_6262164228551999488_n

Publié dans CHRONIQUES

Le Chat de Rose

40914278_251604995496300_7526703124203962368_n

 

Hello les fées !

Je viens vous parler d’un autre roman jeunesse que j’ai reçu des éditions Mijade, qui s’appelle Le chat de Rose. Encore une fois il s’agit d’un livre enfant/jeunesse, puisque l’ont est toujours dans la semaine de la rentrée, c’est parfait.

Clara a l’habitude de passer tous ses étés chez Rose, sa grand-mère. Comme chaque année, c’est le chat de Rose qu’elle voit en premier, juste devant la porte, comme s’il n’attendait plus qu’elle. Mais cet été-là est bien différent, quand Clara arrive, personne n’est là pour l’accueillir. Alors c’est décidé, elle part à sa recherche dans une forêt plus qu’énigmatique, peuplait d’étranges créatures.

Clara va devoir affronter bien des choses et des tourments avant de retrouver ce chat, par la même occasion elle en apprendra un peu plus sur elle-même et sur ce qui l’entoure.

J’ai vraiment beaucoup apprécié ce court roman, c’est une histoire belle et touchante. On se met facilement à la place de Clara, et on comprend aisément ce qui lui arrive. Ce livre est un moyen subtil d’aborder le deuil, comment réussir à parler d’un sujet aussi sensible avec les plus jeunes, et comment leur faire comprendre quand une personne chère à notre cœur nous quitte. Grâce à l’imaginaire, l’auteur réussi tout en nuances à nous faire accepter la plus dure des choses qui peut toucher un enfant ou un adulte.

Je ne peux que conseiller encore une fois cette lecture, car elle traite avec intelligence, douceur, finesse et amour, certaines étapes d’une vie.

J’attribue la note de 17/20 à cet ouvrage, et je remercie encore une fois les éditions Mijade pour l’envoi de ce livre.

Publié dans CHRONIQUES

La Beauté Louise

41086307_1888708631223640_7242964128497664000_n

Hello les petites fées !!

Comment allez-vous en ce jour de rentrée ? Pour moi la rentrée rime également avec anniversaire, car je fête mes 5 ans avec mon amoureux hi hi hi. Bon comme toujours je m’égare, je reviens au livre dont je veux vous parler aujourd’hui, un livre pour enfants, idéal en ce 3 septembre. ( EDIT: cette chronique date de lundi mais ayant eu un petit accident, je me retrouve immobilisée et je n’ai pu la publier avant aujourd’hui ) 

La beauté Louise, sortit aux éditions Mijade, est un roman jeunesse de Patrick Delperdange, déjà publié en 2001, il a été réédité en 2018. L’histoire est vraiment belle et touchante, les plus jeunes comme les adultes apprécieront ce roman sans prétention.

Antoine, bientôt 12 ans, est heureux d’accueillir son grand-père Robert chez lui. Blessé à la jambe, celui-ci est venue s’installer chez les parents d’Antoine.

Le petit garçon, bien décidé à redonner le sourire à son papy, s »est donné comme mission de retrouver pour lui la Beauté Louise, son amoureuse d’il y a 50 ans et son premier amour. Avec comme seul indice une vieille adresse, Antoine embarque son papy pour l’aventure de toute une vie.

Ce court roman était vraiment une petite bouffée d’air frais, beaucoup d’amour, de tendresse et surtout d’humour. L’histoire tourne vraiment autour de la relation grand-père/petit-fils, et je trouve ça tellement beau, on ressent particulièrement l’amour qui unit ses deux là, je dois dire que ça réchauffe le cœur un amour comme celui-là, car oui l’amour n’a pas d’âge !!

Je conseille vraiment cette lecture, j’ai vraiment étais touchée par les personnages, surtout par papy Robert, voire qu’après toutes ces années, ses sentiments pour Louise n’ont jamais changés, mieux encore ils ont évolués. Il a tout risqué pour cet amour et pour la femme qu’il a toujours aimée, je crois qu’on peut le dire les âmes sœurs existent !!

J’attribue pour ce roman la note de 17/20, et je remercie vivement, encore une fois, les éditions Mijade pour l’envoi de ce livre !!

Publié dans CHRONIQUES

Zel, l’ange mercenaire. Tome 1 : La clef

Hello les fées !

J’espère que vous allez bien en ce début de semaine, et en ce début de rentrée scolaire. Pour ma part tout va bien, le soleil pointe enfin son nez, mon amoureux est en vacances et je viens juste de terminer un livre qui m’a complètement captivé et ensorcelé.

Il s’agit de Zel, l’ange mercenaire : Tome 1 la clef, de Kalypso Caldin, aux éditions Hugo New Way, que je remercie comme toujours pour l’envoi de ce livre.

Comment vous dire ? Premièrement, j’adore ce genre de livre, c’est exactement mon genre de prédilection, ça faisait une éternité que je n’avais pas trouvé une histoire aussi addictive que celle-ci, un véritable coup de cœur autant pour ce roman que pour l’auteure  ( qui d’ailleurs, d’après mes sources, ne vit pas très loin de chez moi hi hi). Et deuxièmement, ce livre m’a énormément fait penser à ma série préférée, Supernatural, le bien et le mal, les anges, les démons… forcément je ne pouvais qu’aimer !!

Je vous laisse apprécier le résumé :

Kendra, notre héroïne de 18 ans, n’est pas vraiment une personne qu’on pourrait définir de normale, car depuis sa naissance elle possède des pouvoirs surnaturels. Elle est capable de voir les fantômes, de communiquer avec eux, mais aussi d’apercevoir les auras des personnes qui l’entoure. Elle essaye de mener une vie de lycéenne normale, tout en menant son activité de médium. Mais rien ne se passe comme prévu, et ses espoirs volent en éclats, le jour où elle rencontre Zel, ce beau jeune homme mystérieux, séduisant, qui l’hypnotise vraiment, mais qui malheureusement veut l’assassiner. Pourquoi ? Qui est-il réellement ? Pourquoi s’en prendre à Kendra ? Et pourquoi arrive-t-il en même temps que ses phénomènes étranges qui bousculent la tranquillité de Raven Hill ? Kendra va devoir s’armer de courage pour découvrir la vérité.

Ce premier tome, permet vraiment de mettre en place cet univers magique et imaginaire, Kalypso Caldin prend ici le temps de présenter ses personnages, de nous expliquer le rôle de chacun. C’est vraiment passionnant de voir avec quelle fluidité elle parvient à nous entraîner dans son histoire, et arrivé à la dernière page, on se dit, non pas déjà ? Mais comment je vais faire pour attendre le tome 2 ?

L’intrigue est puissante, les personnages très attachants, surtout Zel, j’ai tellement envie d’en apprendre plus sur son rôle à jouer dans l’histoire et comment va évoluer sa relation, si spéciale, avec Kendra.

Au fil des pages, l’auteure nous tient en haleine, toujours avec finesse et panache, du suspense très bien ficelé, un univers complet, vraiment bien maîtrisé ( j’imagine les heures de recherches ), des rebondissements qui laissent présager une suite à la hauteur de ce premier tome.

Si vous n’avez pas encore lu le livre de Kalypso, arrêtez tout, et aller vite vous procurer un exemplaire de Zel, car elle vaut vraiment la peine d’être connue et reconnue. La dernière fois que j’ai ressenti ce genre d’empressement pour un livre, c’était à l’époque où j’ai découvert la plume de Stephenie Meyer, l’auteure de Twilight !!

Je suis plus que conquise, je ne vois pas quoi dire d’autre, ah si, la suite viteeee !! hi hi hi

Encore merci à Hugo New Way pour ce livre, plus que captivant, je lui attribue la note de 20/20, un vrai coup de cœur.

40648550_266254747550758_3020254597781389312_n

Publié dans CHRONIQUES

La fille de la plage

Hello les fées !

Nous approchons de la fin de l’été, et je ne vous ai toujours pas parlé du roman estival «  La fille de la plage » paru aux éditions Hugo roman, que je tiens encore une fois à remercier pour l’envoi de ce livre. Ce n’est pas un oubli de ma part de ne pas vous en avoir parlé avant, c’est juste que j’avais mis ce roman de côté car je n’arrivais vraiment pas à rentrer dedans.

Finalement je me suis dit que j’allais quand même laisser une chance au roman d’Alexis Aubenque, un auteur que j’apprécie énormément, qui d’ailleurs met de côté les codes du thriller pour un changement de registre avec La fille de la plage.

Je ne vous cache pas qu’au début j’ai eu certaines difficultés mais j’ai appris à apprécier ce Young Adult différent de ses congénères, je vous laisse apprécier par vous-même !!

Le livre commence comme une série à la Beverly Hills ( bouh la référence me direz-vous mais c’est de ma génération je n’y peux rien Lol), une jeunesse dorée de Santa Barbara, insouciante et libre.

Nous faisons la connaissance de Nathan, Jason, Keith et Sandy. Ils sont amis depuis toujours et rien ne pourrait les séparer, ils s’apprêtent à passer un été inoubliable en cette fin d’année universitaire. Tout semble-leur réussir, mais pourtant l’argent ne fait pas le bonheur, et nos jeunes adultes l’apprennent à leurs dépens ( notamment leur vie familiale qui n’est pas très rose, ou encore les problèmes de poids de Nathan, problème qui revient énormément d’ailleurs.)

Lors d’un soir sur la plage, ils découvrent une jeune fille évanouie, elle ne se souvient de rien ni de son passé, juste de son prénom, Chelsea. Alors que tous se posent des questions sur l’identité réelle de Chelsea, celle-ci se rappelle certaines choses de sa vie. Qui est-elle ? Et si elle n’était pas quelqu’un de bien ? Et pourquoi tant de secrets autour d’elle ?

Au fil des heures, tout va se bousculer, et nos quatre amis n’en sortiront pas indemne.

Voilà, l’intrigue et les décors sont plantés, la lecture s’enchaîne immédiatement, car même si certains moments sont lents, le roman est vraiment très bien rythmé, en même temps l’intrigue se résout sur deux jours. Les personnages agaçants au départ deviennent peu à peu attachants, et une fois la dernière page tournée, on irait presque à en regretter certains, il y a comme un manque, un ami du passé qu’on aurait envie de retrouver.

J’ai finalement apprécié ce livre ( même si au début ce n’était pas le cas, peut-être que ce n’était pas le bon moment non plus, des fois on ne s’explique pas), je trouve d’ailleurs qu’à bien des égards, La fille de la plage, ressemble énormément à un livre de Guillaume Musso, on retrouve des comparaisons au niveau de l’intrigue, des personnages, le scénario, etc…. Je trouve que c’est un beau compliment pour un auteur, en sachant que j’apprécie vraiment beaucoup Guillaume Musso. D’ailleurs je suis un peu resté sur ma faim, j’aurais aimé en savoir plus sur les personnages, mais mon petit doigt me dis que ce n’est pas vraiment la fin, hâte d’en savoir plus !!

Ah oui j’oubliais, l’auteur nous laisse également une playlist de musique sympathique pour aller à la rencontre de mystérieuse fille de la plage, je vous laisse d’ailleurs le lien pour aller la découvrir.      https://www.deezer.com/fr/playlist/4586768484

Je mets la note de 14/20 pour ce livre, Alexis Aubenque réussi le pari de son changement de registre avec succès. Et vous alors qu’en avez-vous pensés ?

Je tiens encore une fois à remercier Hugo Roman pour l’envoi de ce livre

40058980_2144132815849342_7055590588162244608_n